Debouts pour demain

Depuis dimanche soir, l’hallali est lancé sur Jean-Luc Mélenchon. Le masque serait tombé et le vrai visage de la France Insoumise révélé au grand jour. En refusant d’appeler à voter pour Macron, il ferait le jeu du F-Haine et les populistes se retrouveraient dos à dos, sinon main dans la

Lutter, toujours

Tout d’abord, merci à Jean-Luc et à tous les insoumis pour cette formidable campagne. Le scrutin a eu lieu et à l’issue du vote nous avons le choix entre le parti de la haine et de la xénophobie d’un côté, et celui de la finance et de l’oligarchie d’un autre.

Au delà de la zone de confort

Life begins at the end of your comfort zone (Neale Donald Walsch) L’occasion est donnée, en glissant un bulletin Mélenchon dans l’urne, de jeter aux orties le TINA (There Is No Alternative) de Tatcher qui paraissait l’horizon politique indépassable depuis une trentaine d’années. Dimanche 23 avril, nous avons une chance