De la Servitude Moderne

Ils ne sont grand que parce que nous sommes à genoux

Etienne De La Boétie mettait à nu en son temps les mécanismes de la servitude volontaire qui permettaient à la monarchie et à la noblesse de maintenir sous leur joug l’ensemble de la société.

Les mécanismes d’aliénation ont changé de nature. S’ils sont moins visibles dans une société qui se dit libérale, la marchandisation des activités humaines s’est étendue à l’ensemble de la planète. Elle cache peut-être en son sein les germes d’une société toujours plus totalitaire dont les fascismes du XXème n’auraient été que des brouillons balbutiants.

De la servitude moderne est un film documentaire de Jean-François Brient et Victor León Fuentes dont l’objectif est de mettre à jour la condition de l’esclave moderne et de rendre visible les formes de mystifications qui occultent cette condition servile.

Il a été fait dans le seul but d’attaquer frontalement l’organisation dominante du monde.

Laisser un commentaire