Leurres

Résistance

Les grandes manoeuvres ont commencé, le rapprochement entre l’UDF le PS est en marche, les masques vont bientôt tomber.

Qu’on ne se trompe pas, face à la menace pour les droits démocratiques et le acquis sociaux que représenterait l’élection de Nicolas Sarkozy aucune voix de gauche ne devra manquer sur la candidature de Ségolène Royal. Elle le sait et en abuse. Forte de ce soutien obligé, ses appels du pied à la droite se multiplient et les contours de son éventuelle future majorité se précisent. Il s’agirait sans aucun doute d’un gouvernement d’alliance à droite, mandaté pour faire une politique de droite au seul service des intérêts de la grande bourgeoisie.

Qu’on ne se leurre pas, qu’on ne se mente pas et qu’on ne mente pas à l’électorat populaire. Si il est indispensable de tout faire pour faire barrage à Sarkozy car la démocratie est en péril, en aucun cas le vote Royal ne pourra être d’une quelconque utilité pour infléchir à gauche la politique de celle-ci si elle devait être élue, ses repères sont d’ores et déjà pris avec cette droite qu’on appelle centre. En faire planer l’illusion ne peut qu’être source de futures désillusions et continuer à nous tirer vers les abysses avec au fond notre disparition de la vie politique.

Quelle que soit l’issue du scrutin de ce second tour de rudes combats politiques nous attendent, ça n’est pas le front populaire que est devant nous mais la résistance, et c’est d’un Parti Communiste solide et combatif dont nous auront besoin.

Laisser un commentaire