En meeting commun, Hollande et Buffet appellent à l’esprit de « résistance ».

François Hollande (PS) et Marie-George Buffet (PCF) ont appelé au rassemblement de la gauche dans un esprit de « résistance » face à la droite lors de leur unique meeting commun de la campagne des municipales, mardi soir, à Romilly-sur-Seine (Aube).

C’est le même calice que l’on suce jusqu’à la lie.

Nous sommes un parti communiste sans boussole avec une direction qui suit la même logique depuis des années, engluée dans une pratique politique complètement déconnectée des enjeux de la période et qui assiste impuissante à un délitement du parti dont sa politique est la seule et unique responsable.

En basant toute son action politique sur la sauvegarde de quelques strapontins d’élus, elle fait d’un moyen son seul et unique but, au prix de la disparition de notre électorat et de nos militants. Pour au final constater la disparition du parti et sa fusion dans une force social-démocrate sur le modèle die-linke…

La campagne d’affiche « la bourse ou la vie – Rendons l’argent utile » illustre à sa façon une fois de plus la dérive de notre direction. Avec de tels mots d’ordre qui s’inscrivent dans l’illusion que l’argent serait une ressource comment espérer construire une culture alternative résistant à la pression de l’idéologie dominante de l’argent roi.

Le congrès de la fin 2008 sera décisif, il est de la responsabilité de tous les communistes de lancer le débat dans leurs sections dès aujourd’hui et de commencer à construire ce rassemblement dont on parle depuis si longtemps. Que celui-ci se fasse avec le parti s’il sort renforcé, c’est-à-dire que sera ouvert le chantier de la reconstruction d’un véritable parti communiste, ou avec ses fragments épars si le processus d’atomisation en cours est poussé jusqu’à l’explosion.

Mais quelque soit l’issue pour le parti, sa direction aura des comptes serrés à rendre à ses militants, mais aussi à la mémoire des 5 générations de communistes qui y ont investi leur temps et leur énergie, parfois jusqu’à lui donner leur vie.

4 réponses sur “En meeting commun, Hollande et Buffet appellent à l’esprit de « résistance ».”

  1. nous avons besoin d’avoir des élus car il ya des sénatoriales et il ne manquerai plus qu’on perde notre groupe ou qu’on soit obligé de faire des alliances comme à l’assemblée nationnale .

  2. nous avons besoin d’avoir des élus car il ya des sénatoriales et il ne manquerai plus qu’on perde notre groupe ou qu’on soit obligé de faire des alliances comme à l’assemblée nationnale .

  3. Oui mais pas à n’importe quelle condition. Hollande et la direction du PS viennent de se rendre complice du coup d’état institutionnel du 4 février….

    A ce petit jeu de la compromission pour sauver les élus on est passés de 25 % à 2 %. Aujourd’hui c’est la survie du parti qui est en jeu et je suis persuadé qu’elle ne pourra passer que par une révolution de nos pratiques politique… et un renouvellement sinon complet, du moins trés important, de notre direction.

    Fraternellement.

  4. Oui mais pas à n’importe quelle condition. Hollande et la direction du PS viennent de se rendre complice du coup d’état institutionnel du 4 février….

    A ce petit jeu de la compromission pour sauver les élus on est passés de 25 % à 2 %. Aujourd’hui c’est la survie du parti qui est en jeu et je suis persuadé qu’elle ne pourra passer que par une révolution de nos pratiques politique… et un renouvellement sinon complet, du moins trés important, de notre direction.

    Fraternellement.

Laisser un commentaire