Vent du sud

Depuis hier midi un vent du sud chargé pour moi et depuis peu d’une émotion nouvelle balaye le piémont pyrénéen. L’hiver semble, sous la vigueur de son souffle chargé de tous les parfums d’Espagne, avoir fuit vers le nord, en des contrées plus ouvertes à ses frimas, et aujourd’hui s’ouvre comme une journée de printemps douce et ensoleillée…

Tu n’as jamais pu
résister

à l’appel du vent du Sud
du vent d’Espagne

à ses promesses
à la caresse de son souffle tiède sur ta peau
à son frisson

et ta course aux herbes folles
tous tes cheveux dehors
il me suffit de fermer les yeux pour la voir

et l’entendre

et sentir encore une fois l’odeur de la prairie
cette odeur forte de grillons aux graminées sauvages

cette odeur forte
en attendant la faux

Laisser un commentaire